Actualité

Soutenons nos restaurateurs
On y est enfin - la réouverture de nos restaurants !!

Bon courage à nos amis restaurateurs et à nos apprentis ....
CAP Cuisine et CAP CS HCR

On l'attendait avec impatience cette fameuse date relative à la réouverture de nos restaurants ....

Nos jeunes apprentis sont aussi prêts pour cette réouverture ...tout le monde vous attend !!!

CAP Cuisine

CAP CS HCR

Sur Rennes et le département d'ille et Vilaine , les restaurants et les autres structures de Loisirs sont prêts pour cette fameuse dâte de reprise.

Les restaurateurs et les patrons de cafés d’Ille-et-Vilaine sont soulagés. Non seulement ils vont pouvoir rouvrir leurs établissements à partir de mardi, plus de deux mois après avoir été contraints de baisser le rideau. Mais, surtout, ils pourront le faire des conditions moins strictes que ce qu’ils craignaient.

« C’est une très bonne nouvelle, nous voulions revoir nos clients, se réjouit François De Pena, membre du comité de direction de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière d’Ille-et-Vilaine (Umih 35). Et c’est surtout une victoire pour nous, car on s’est battus pour que soit écartée la règle de 4 m² minimum par clients, qui était évoquée initialement. »

 

Les nouvelles règles – dix clients maximum par table et un mètre d’espace au moins entre chaque table – sont « un moindre mal », assure-t-il. Beaucoup d’établissements pourront rouvrir avec leur nombre habituel de clients, notamment ceux qui ont de l’espace comme les restaurants gastronomiques, par exemple. « Mais les plus petits établissements seront touchés et risquent de perdre 20 à 30 % de clients », note François De Pena.

Reste maintenant à mettre les bouchées doubles pour être prêts : il faut accueillir à nouveau le personnel et le former aux nouvelles règles sanitaires comme le port du masque et le nettoyage en cuisine. L’Umih 35 a d’ailleurs travaillé avec la Chambre de commerce et d’industrie du département pour proposer à ses adhérents des modules de formation, disponibles dès vendredi 29 mai.

« Nous avons aussi un challenge : rester sereins et tout faire pour redonner confiance à nos clients, ajoute François De Pena. C’est à nous que ça incombe. Le challenge du gouvernement, lui, est de tout faire pour qu’on ne mette pas la clé sous la porte. »